arnaud thomasson

expertise

erotica


Expertise object de collection erotica.

Utamaro KITAGAWA (1753-1806), « Ehon Komachibiki ». Japon, ère Edo, circa 1802.

les origines du cabinet érotique


Du Secreto pompéien aux "Enfers" de la BNF et du Vatican, les cabinets érotiques ont depuis longtemps existés en conservant des oeuvres d'art de l'Occident dérobées au public parce que jugées trop sulfureuses.

Qui ne connaît pas aujourd'hui "L'origine du monde" de Gustave Courbet, une des œuvres les plus emblématiques du XIXème siècle qui a pu être extirpée de son secret tout en gardant son intimité dans les collections publiques du musée d'Orsay.

Mais combien d'autres chefs-d'œuvre inspirés par l'érotisme et la sexualité dorment encore dans ces "musées secrets", constitués au cours des siècles par des collectionneurs privés ou des institutions (le Vatican)? Combien ont été détruits ? Ces cabinets de curiosités et d'art érotique ont fasciné les plus grands de ce monde (comme le célèbre cabinet érotique de l'Impératrice Catherine II de Russie) et leurs existences n'ont jamais étés dévoilés ; mieux cachés qu'une maîtresse ou que certains secrets d'Etat.

L'érotomanie a engendrée au cours des siècles un art inconnu et dérangeant qui relève au plus haut point l'expression et la vision de la culture occidentale pour l'interdit. Son développement s'est propagé dans les enclaves du pouvoir et de l'hédonisme. Tel un marché « parallèle », très peu de ces objets ont des circuits communs, passant de mains en mains, entre les générations sans laisser de traces. A l'instar de la magie, le cabinet érotique ne porte son intérêt que dans les arcanes et la confidence.

Le sexe se voit décliné sous sa forme la plus triviale à travers les représentations phalliques d'Asie du sud, d'une symbolique divine et raffinée, et surtout d'une ostentation effusive par tant d'influences. Tant de ces œuvres ne porteront jamais la signature de leurs auteurs excepté une imagination dévouée au plaisir charnel destinée à des connaisseurs libérés. Inhérent à l'homme, l'érotisme implique une revendication de l'individu contre la collectivité, cette vacation s'oppose ainsi à toutes les conventions, loin des regards réprobateurs.

Impudiques, insolents ou croquignolesques, les objets et ouvrages érotiques suscitent un engouement permanent chez les collectionneurs ou les simples curieux.

Arnaud Thomasson a depuis de nombreuses années ouvert le sujet dans sa diversité à travers des ventes aux enchères avec un esprit détaché des réprobations, le rendant toujours curieux et attrayant..


contact



© Arnaud Thomasson - Expert FNEPSA objets d'art et tabacologie - opium - erotica - réparation de briquets - pipes et cannes de collection. - Mentions légales.